Quels sont les symptômes des douleurs cervicales ?

La présence d’une douleur dans le cou, le col de l’utérus ou le haut du dos est communément appelée “douleur cervicale”. Si la douleur affecte les muscles, on parle parfois de torticolis. Cette douleur a plusieurs causes possibles, par exemple, elle peut être due à la contraction de la zone musculaire dans le bas du dos pendant les périodes de stress. Dans une hernie discale ou une discopathie dégénérative, les vertèbres cervicales et surtout leurs articulations sont endommagées.

En rapport avec les problèmes de dos et de cou, on parle souvent d’un syndrome de la colonne cervicale. Fondamentalement, on peut dire qu’un syndrome de la colonne cervicale – également appelé syndrome cervical – est un symptôme relativement peu spécifique. La raison en est que les symptômes d’un syndrome de la colonne cervicale peuvent être très complexes. Les causes qui peuvent déclencher un syndrome cervical sont tout aussi complexes. Dans de nombreux cas, les médecins diagnostiquent un “syndrome de la colonne cervicale” dès qu’un patient se plaint de problèmes dans la région de la colonne. Il est donc très important d’examiner de près les symptômes et les causes possibles.

Symptômes

Comme nous l’avons déjà mentionné, un syndrome de la colonne cervicale peut entraîner divers symptômes. Les problèmes les plus courants sont les douleurs cervicales et dorsales, qui se produisent souvent le long de la colonne vertébrale. Mais ce n’est pas tout : divers blocages, raideurs musculaires, vertiges ou maux de tête peuvent également se manifester à la suite d’un syndrome de la colonne cervicale. Les problèmes peuvent également être liés à la circulation. Il peut arriver que la douleur augmente lorsque la tête et/ou le cou sont déplacés.

symptomes douleurs cervicales

Cependant, il ne s’agit pas seulement de douleur ou de tension. Par exemple, si les nerfs sont touchés, il peut aussi y avoir des picotements et, dans le pire des cas, une paralysie. Par exemple, si le coup du lapin est la cause d’un syndrome de la colonne cervicale, l’évolution initiale peut même être totalement exempte de symptômes. Ce n’est qu’après que des symptômes tels que des douleurs à la tête ou au cou et des tensions musculaires apparaissent.

Les symptômes suivants peuvent se manifester en cas de syndrome cervical :

  • Tensions musculaires
  • Mal de dos
  • Douleur au cou
  • Maux de tête
  • Picotage
  • Symptômes de paralysie

Développement du syndrome de la colonne cervicale

Il existe différentes causes pouvant favoriser le développement d’un syndrome de la colonne cervicale. Par exemple, des changements dégénératifs peuvent se produire. Elles surviennent surtout chez les patients âgés. Mais les athlètes, dont la colonne cervicale est particulièrement sollicitée, peuvent également présenter des signes précoces d’usure. Celles-ci se manifestent différemment. Des protubérances osseuses (ostéophytes) peuvent apparaître dans la région des vertèbres. La spondylose ou le syndrome des facettes sont également des conséquences de changements dégénératifs. D’autres facteurs de risque sont le stress incorrect et permanent.

syndrome colonne vertebrale

Les tensions ou les processus inflammatoires peuvent également contribuer au développement d’un syndrome de la colonne cervicale. Comme nous l’avons déjà mentionné, la tension musculaire peut également être la conséquence d’un syndrome cervical. Les processus inflammatoires comprennent des maladies telles que les rhumatismes. Mais d’autres processus inflammatoires aigus peuvent également, dans certains cas, conduire à un syndrome de la colonne cervicale. Mais il y a aussi d’autres causes qui peuvent conduire à un syndrome de la colonne cervicale en relation avec la douleur cervicale. Il s’agit notamment du coup du lapin, qui est souvent causé par des accidents de la circulation. Les muscles du cou sont alors trop sollicités et réagissent avec une forte tension, souvent au bout de quelques jours seulement. Cela peut également entraîner des blocages dans la zone des vertèbres.

Causes possibles d’un syndrome de la colonne cervicale :

  • Un stress incorrect et permanent
  • les processus inflammatoires tels que les rhumatismes
  • Le coup du lapin
  • Signes d’usure
causes possibles douleurs cervicales

Syndrome cervical : Diagnostic

Différentes méthodes sont utilisées pour diagnostiquer un syndrome de la colonne cervicale. L’examen clinique par le médecin joue ici un rôle important. Il examinera si et dans quelle mesure les muscles sont tendus. La mobilité des muscles sera examinée ainsi que la mobilité des articulations. De cette manière, les blocages peuvent également être localisés et traités. Les réflexes des muscles sont également examinés lors de l’examen clinique.

Des méthodes d’examen telles que les rayons X ou l’IRM sont également utilisées. Grâce aux rayons X, le médecin peut déterminer dans quelle mesure les structures osseuses jouent un rôle – par exemple, après un accident ou en cas d’usure. L’IRM peut également être utilisée comme une aide supplémentaire, car le médecin peut voir non seulement le tissu osseux, mais aussi les muscles, les tendons, les ligaments et le cartilage.

Traitement du syndrome de la colonne cervicale

Le diagnostic d’un syndrome de la colonne cervicale dépend de différents facteurs. Par exemple, une affection aiguë est traitée différemment d’une maladie d’usure typique. Si le patient se plaint de douleurs, de raideurs musculaires ou de blocages, une physiothérapie professionnelle peut l’aider. Souvent, une combinaison de massage, de thérapie manuelle et, dans certaines circonstances, d’entraînement musculaire ciblé est utilisée pour réduire les symptômes. Les massages aident à détendre les muscles, la thérapie manuelle permet de libérer les blocages et de relâcher le tissu musculaire. Un entraînement de force dosé et régulier renforce la musculature et soulage à la fois la colonne vertébrale et les différentes articulations vertébrales.

Toutefois, si la douleur est trop forte et que les méthodes déjà décrites ne montrent pas d’amélioration significative, des médicaments peuvent également être utilisés. Ce sont, par exemple, des préparations qui soulagent la douleur. En particulier dans le cas des maladies dégénératives, il faut souvent donner des médicaments, car les problèmes sous-jacents à la douleur ne sont pas réversibles. Selon le degré de douleur, des injections peuvent également être nécessaires. La cortisone, par exemple, supprime la douleur et inhibe l’inflammation. Toutefois, ces préparations et d’autres similaires ne peuvent être utilisées qu’à doses. La cortisone peut endommager les tendons et les ligaments si elle est utilisée sur une longue période, mais la prise d’analgésiques sur une longue période peut irriter l’estomac. Par conséquent, si ces comprimés sont pris sur une longue période, il est souvent recommandé de prendre en même temps une préparation qui ménage l’estomac.

Une méthode de traitement qui peut également apporter un soulagement est la solution chiropratique des blocages. Bien que cette méthode ne soit pas considérée partout comme totalement exempte de controverse, elle a déjà permis de soulager les symptômes chez de nombreux patients. Le chiropracteur ou un chiropraticien libérera les blocages à l’aide de poignées spéciales afin que les muscles adjacents puissent se détendre à nouveau. Il est particulièrement important que le patient consulte un spécialiste, surtout pour cette méthode de traitement. Car un traitement mal effectué peut entraîner de graves problèmes et même des dommages permanents. La prudence est particulièrement importante en cas de douleur dans la région de la colonne cervicale.

Ces méthodes de traitement sont disponibles pour le syndrome de la colonne cervicale :

  • Physiothérapie
  • formation ciblée en matière de pouvoir
  • Médicaments (comprimés ou injections)
  • traitement chiropratique

Conclusion – le bon diagnostic est important

Comme un syndrome de la colonne cervicale peut avoir plusieurs visages, il est important que les causes soient diagnostiquées avec précision. Ce n’est qu’à ce moment-là qu’une thérapie efficace peut être mise en place et apporter un soulagement durable au patient.

Call Now ButtonURGENCE OSTÉOPATHE ?